Retour à la page d'accueil de ST Clinic

Abdominoplastie

abdominoplastie-ventre

L’abdominoplastie: retrouver un ventre plat grâce à l’abdominoplastie

L’excès de peau et de graisse au niveau du ventre est fréquent et peut gêner certaines patientes dans leur vie quotidienne. L’abdominoplastie est une intervention chirurgicale permettant de réséquer la peau et la graisse en excès à la partie basse de l’abdomen. Cette intervention est fréquemment associée à une liposuccion pour obtenir un résultat optimal.

 

Les causes d’excès de peau et graisse (“bourrelets”) de l’abdomen sont nombreuses (âge, prise de poids, perte de poids, chirurgie bariatrique, grossesses, etc...). Ce ventre peut entraîner une gêne fonctionnelle pour laquelle une solution chirurgicale peut être proposée.

Technique chirurgicale

Le principe de l’abdominoplastie consiste à retendre la peau et le tissu sous-cutané de l’abdomen en décollant ces tissus et en en réséquant l’excès. La zone de peau située entre l’ombilic et le pubis peut en général être éliminée. L’enveloppe des muscles du ventre peut être retendue si elle présente un relâchement important (diastasis). L’ombilic est “transposé”. Les berges sont ensuite resuturées bord à bord. Une liposuccion est fréquemment associée à l’abdominoplastie de manière à réduire l’excès graisseux des flancs et de la région épigastrique.

La mise en place de drains est nécessaire de manière à surveiller les écoulements de liquide résultant du décollement. La cicatrice qui résulte de cette intervention est assez longue, allant d’une épine iliaque à l’autre. De manière à la rendre la moins visible possible, la cicatrice est placée dans le pli sus-pubien de l’abdomen (comme la cicatrice de césarienne). La cicatrice est fermée selon les principes de chirurgie plastique esthétique. Une gaine de contention abdominale est placée en fin d’intervention.

L’abdominoplastie est réalisée sous anesthésie générale et nécessite une hospitalisation de 3 à 6 jours en fonction de l’ampleur du geste opératoire.

Il faut savoir qu’il est possible de réaliser des mini-abdominoplasties. Celles-ci sont réservées aux patientes qui présentent un excès cutané modéré dans la partie sous-ombilicale. Cet excès cutané est réséqué en réalisant un décollement moins important que celui de l’abdominoplastie. Les cicatrices sont également plus courtes et toujours placées dans la région sus-pubienne.

Le choix de l’abdominoplastie

Lors de la consultation en chirurgie plastique, le chirurgien et la patiente décideront si l’abdominoplastie est la meilleure solution pour traiter le problème. Si l’excès cutané n’est pas excessif, une liposuccion seule peut en effet donner de très beaux résultats. Si l’abdominoplastie est retenue, le chirurgien plasticien expliquera à la patiente la technique de l’opération chirurgicale, ainsi que ses complications potentielles (phlébite,...). Des photos pré-opératoires seront prises.

Après l’abdominoplastie

La patiente pourra regagner son domicile dès que l’écoulement par les drains aura suffisamment diminué. Le port de la gaine de contention est recommandé durant les 4 à 6 semaines qui suivent l’intervention. Il faudra éviter les efforts importants durant le premier mois postop. Lors des consultations de contrôle, le chirurgien plasticien vérifiera la bonne évolution des cicatrices.

En résumé

L’abdominoplastie est une intervention chirurgicale permettant de “retendre” la peau relâchée de l’abdomen en éliminant l’excès cutanéo-graisseux. La longue cicatrice qui en résulte est placée de manière à être la moins visible possible. C’est une intervention qui donne de beaux résultats si l’indication est bien posée. Les patientes sont heureuses de pouvoir s’habiller plus facilement, sans souffrir de la proémience de leur bas-ventre qu’elles ne parvenaient pas à cacher.