Retour à la page d'accueil de ST Clinic

Injections de Botox® et d’acide hyaluronique : technique non invasive toujours plus prisée en Hainaut et à Tournai

Les injections de Botox® et d’acide hyaluronique connaissent un franc succès à l’heure actuelle. Quels atouts justifient un tel enthousiasme ? En quoi ces deux techniques esthétiques sont-elles différentes ? C’est le sujet de notre article.

Toxine botulique et acide hyaluronique : deux solutions anti-âge aux actions et propriétés diverses

Visage souriant de femme après des injections de BotoxVous hésitez entre les injections de toxine botulique (Botox®) ou d’acide hyaluronique pour vous refaire une jeunesse du visage ? En réalité, ce choix ne dépend pas de vos préférences, mais de la nature des rides que présente votre visage.

Actions

Le Botox® est un produit anti-rides qui agit sur les muscles et permet de traiter les rides d’expression peu profondes et récentes, à l’exemple des rides de la patte d’oie ou encore de la ride du lion.

À l’inverse, si votre visage accuse des pertes de volume ou présente des rides dues à l’âge, l’acide hyaluronique s’avère de loin plus approprié et efficace. Ce produit de comblement remplira avec naturel les sillons de votre visage.

Vous avez tant des rides d’expression que des « creux » dus à l’âge ? Sachez que les injections d’acide hyaluronique et de Botox® sont conciliables. Elles peuvent être toutes deux réalisées sur la même journée, sans délai particulier, puisque les zones concernées sont différentes pour les deux produits.

Contre-indications

Les injections de toxine botulinique et d’acide hyaluronique font l’objet de très peu de contre-indications. Certes, le Botox® est incompatible avec une quelconque maladie neuro-vasculaire mais outre cette exception, il n’y a rien à mentionner. L’acide hyaluronique étant un produit pur et résorbable, il ne génère aucune allergie.

Effets secondaires

Les injections de Botox® et d’acide hyaluronique constituent une technique moins invasive qu’une chirurgie esthétique. Les conséquences n’en sont donc que moins lourdes.

L’acide hyaluronique peut engendrer ces quelques désagréments :

  • Apparition de petites ecchymoses aux endroits d’injection
  • Léger gonflement des lèvres qui perdure deux à trois jours après l’intervention
  • Infection cutanée
  • Apparition d’un œdème inflammatoire après l’injection
  • Problème vasculaire engendré par l’injection du produit dans un vaisseau, l’obstrue et finit par créer une nécrose cutanée

Le seul effet secondaire pouvant survenir des suites d’une injection de Botox® est que le produit ne se répande au-delà de la zone souhaitée et engendre la paralysie non désirée d’un muscle comme le muscle releveur de la paupière supérieure.

Notez que ces effets secondaires ne surviennent que dans un très faible pourcentage des cas et qu’à l’heure actuelle, les injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique ne comportent que des risques extrêmement infimes.

Par ailleurs, pour éviter certaines de ces complications, le praticien utilise, à la place des aiguilles classiques, des canules à l’extrémité arrondie. Cet instrument permet d’injecter le produit avec beaucoup plus de douceur dans les tissus fragiles tels que les pommettes, les cernes ou encore les lèvres.

Les clés du succès de ces traitements anti-rides 

Les produits injectables comme la toxine botulique et l’acide hyaluronique sont appréciés pour leur caractère pur et résorbable. Ces deux atouts permettent d’entraîner beaucoup moins de complications qu’avec des produits non résorbables de réjuvénation faciale.

Il est en effet de loin préférable d’opter pour une solution certes temporaire, mais inoffensive comme l’acide hyaluronique et la toxine botulique. À cet égard, notez que les effets de la première injection de Botox® durent quatre mois et qu’ensuite, chaque traitement est espacé de six mois. Les injections d’acide hyaluronique sont par ailleurs réalisées à fréquence moins élevée : environ tous les 12 à 18 mois.

Des études récentes démontrent que l’acide hyaluronique injecté au sein des tissus faciaux permet d’exercer une pression qui stimule les fibroblastes à reproduire du collagène et de l’élastine. En d’autres termes, la bonne nouvelle est qu’après résorption de l’acide hyaluronique, vous ne retrouverez pas vos rides aussi creusées qu’elles ne l’étaient à leur état initial.

Envie de donner un coup de jeune à votre visage ?

Les injections de toxine botulique et/ou d’acide hyaluronique sont une solution de premier choix à envisager ! Pour toute demande d’informations complémentaires ou de consultations médicales, contactez la ST Clinic du Docteur Tourbach à Tournai.