Retour à la page d'accueil de ST Clinic

Augmentation mammaire : comment gérer une grossesse et un allaitement après l’intervention ?

L’augmentation mammaire est une intervention fréquente dans notre clinique esthétique de Tournai. La grossesse et l’allaitement post-opératoires font partie des préoccupations légitimes des patientes. Il est important de les rassurer sur l’absence de risque ou de contre-indications.

Modifier le volume de sa poitrine : quand l’envisager dans la vie d’une femme ?

Les femmes peuvent désirer augmenter le volume de leur poitrine et améliorer la forme de leurs seins à tout âge. On constate cependant deux grandes catégories de Etre enceinte après une augmentation mammaire à Tournai : grossesse et allaitementpatientes :

  • Les jeunes filles (18-20 ans) n’ayant pas ou peu de poitrine: complexée par leur poitrine très petite ou ayant une forme inesthétique, elles souhaitent se donner une belle poitrine. Une maternité peut faire partie de leurs projets futurs ;
  • Les femmes ayant eu une ou plusieurs grossesses, ayant entraîné une atrophie associée ou pas à une ptôse mammaire (poitrine tombante) : suite à la perte de volume et à l’affaissement de la poitrine, l’intervention permet de retrouver une poitrine plus volumineuse et d’une plus jolie forme, ainsi que traiter l’aspect tombant des seins.

Quel que soit votre profil, rien n’empêche de mener à terme une grossesse harmonieuse, et d’allaiter son enfant après la pose d’implants mammaires. Votre chirurgien esthétique vous conseillera seulement d’observer un délai d’une année avant de tomber enceinte, afin d’assurer une bonne cicatrisation au préalable.

Il faut néanmoins savoir qu’une grossesse peut provoquer à terme une diminution du volume du sein.

Modification de la poitrine suite à une grossesse

Si le gonflement des seins est un des premiers effets hormonaux que connaît la femme enceinte, le phénomène est cependant provisoire. Que vous allaitiez votre bébé ou pas, les seins subissent variations de volumes et étirements. Un affaissement, appelé ptôse mammaire, est souvent constaté après l’accouchement, avec des seins pouvant tomber sous le sillon sous-mammaire. Le pôle supérieur du sein est comme vidé de sa substance, rendant le décolleté inexistant.

Il est dès lors plus opportun d’attendre que vos projets de maternité soient accomplis afin de redonner à la poitrine forme et consistance si vous avez un désir de grossesse à court terme. Si la plupart des grossesses actuelles sont programmées (après les études, après l’obtention d’un emploi stable, et/ou lorsque le couple est bien établi), il arrive toutefois de tomber enceinte de façon inopinée.

Si cela est votre cas, vous pouvez contacter votre chirurgien qui vous rassurera sur ce point : lsuite à la grossesse, un relâchement de la poitrine peut être constaté. S’il est trop marqué à votre goût, sachez qu’il est possible de le corriger grâce à une retouche sur la partie relâchée du sein (peau + glande mammaire). Une nouvelle intervention sur l’implant n’est pas nécessaire.

Implants mammaires et allaitement : les deux techniques du chirurgien

Lors du choix du chirurgien esthétique qui réalisera le placement de prothèses mammaires, il est bon de connaître les deux techniques pratiquées pour augmenter le volume du sein pour en estimer le rendu esthétique. L’implant sera toujours placé derrière la glande mammaire. Le chirurgien dispose de deux possibilités d’accès pour placer l’implant :

  • L’incision se pratique dans le pli sous-mammaire: il s’agit de la grande majorité des interventions pratiquées en Belgique. La glande ne subit aucun dégât ;
  • L’incision est réalisée sous l’aréole : le chirurgien doit alors traverser la glande mammaire, sans pour autant l’endommager ni déconnecter les liaisons glande - mamelon. La jeune maman pourra encore allaiter son enfant.

Aucune des deux techniques d’implants mammaires n’est donc préjudiciable pour l’allaitement maternel. La seule considération dans votre choix portera sur l’esthétique de la cicatrice après une augmentation mammaire : intégrée sous le pli naturel du sein, la cicatrice est invisible. Les femmes vivant dans des zones méridionales, comme le Sud de la France, optent plus volontiers pour l’accès aréolaire afin de conserver la liberté de faire du monokini sur la plage, par exemple.

Vous désirez modifier le volume de vos seins et désirez obtenir plus d’informations sur une future maternité postopératoire ? Contactez le Docteur Tourbach.

Prenez contact avec la ST Clinic, située en Belgique à proximité de Lille, par téléphone ou via notre formulaire en ligne afin de prendre rendez-vous en vue d’une augmentation mammaire. L’équipe du Docteur Tourbach est disponible pour vous apporter toutes les informations souhaitées.