Retour à la page d'accueil de ST Clinic

Augmentation mammaire pour redessiner la poitrine après une grossesse

A 34 ans, une jeune femme ayant eu deux grossesses souffrait d’une perte de volume à la poitrine. Il est fréquent que les modifications hormonales et le gonflement naturel des seins pendant la grossesse mènent à une perte de volume et un relâchement des seins. C’est donc en vue d’une augmentation mammaire que la patiente s’est rendue dans notre clinique de Tournai.

Premières consultations en vue d’une chirurgie mammaire

Exemple d’augmentation mammaire par un chirurgien de TournaiNotre patiente nous explique en quoi sa poitrine ne lui plaît pas. Nous réalisons d’abord un examen clinique afin d’analyser l’anatomie de ses seins.

Examen clinique de la poitrine de la patiente

Le chirurgien esthétique vérifie certains points :

  • La position de l’aréole par rapport à la base du sein: cette observation permet de définir s’il y a une ptose mammaire (un relâchement important au niveau de la poitrine) et donc nécessité de réaliser une pexie. Ce n’est pas le cas de cette patiente ;
  • Prises de mesures et enregistrement des paramètres importants : largeur, hauteur, épaisseur du tissu résiduel en différents endroits, la distance entre le haut du sternum et chaque mamelon. Sur cette base objective, le choix d’une prothèse mammaire sera orienté vers le résultat le plus naturel possible en tenant de l’anatomie de la patiente ;
  • Simulation en 3D de l’augmentation mammaire afin de montrer sur ordinateur une simulation avant/après. Cette projection se fait à l’aide d’une caméra 3D. Le résultat après intervention s’en approche le plus possible mais n’y correspondra pas en tout point ;
  • Un test d’essayage est effectué avec un soutien-gorge spécial dans lequel on place des implants de taille croissante, jusqu’à arriver au volume idéal. Ce test permet de choisir le volume de l’implant pour obtenir l’effet désiré.

Choix d’un implant compatible à sa morphologie

Une fois le volume souhaité choisi, le chirurgien vérifie les références d’un implant correspondant aux mesures et à l’anatomie de la patiente. Un implant excédant l’anatomie de la patiente risque d’être gênant visuellement (résultat moins naturel) et lors de la palpation.

Le choix concerté de la patiente et du chirurgien s’est porté dans notre cas sur un implant 275 cc, d’une largeur de 11,5 cm et d’une projection de 42 mm.

Informations complémentaires relatives à la chirurgie mammaire

La discussion se poursuit en exposant notamment :

  • Les principes techniques de l’opération ;
  • Le choix de la voie d’incision pour introduire l’implant ;
  • Le choix de l’emplacement des prothèses, devant ou derrière le muscle pectoral ;
  • L’intérêt de réaliser un lipofilling ou augmentation mammaire composite ;
  • Des informations sur les risques et complications potentielles de l’intervention ;
  • Un devis de l’intervention, précis et détaillé.

Une fiche d’informations complète est fournie à la patiente.  Celle-ci n’a pas de précisions à demander à ce stade.

Second rendez-vous préopératoire

Une deuxième consultation, environ un mois plus tard, est fixée. La patiente est cette fois accompagnée de son conjoint. Chacun dispose de cette occasion pour poser les questions survenues entretemps.

Le chirurgien propose à la patiente de réaliser un nouveau test d’essayage afin de confirmer de façon définitive le choix de l’implant. Une date est fixée pour l’intervention. Lors de ce rendez-vous, un bilan sénologique est prescrit en fonction de l’âge de la patiente et des antécédents familiaux. Dans le cas qui nous occupe ici ce n’était pas nécessaire de procéder à ce type de bilan.

La patiente est invitée à signer les documents préopératoires prévus par la loi : un formulaire de consultation, un document reprenant tous les choix (références des implants, décision par rapport à l’intervention), le devis. Les photos préopératoires sont prises.

Rendez-vous avec l’anesthésiste

Deux semaines avant l’opération, l’anesthésiste reçoit notre patiente. Ce rendez-vous est important. La patiente y reçoit le déroulement de la journée d’hospitalisation et de l’anesthésie. Elle est informée des moments à partir desquels être à jeun ou prendre ses derniers médicaments si un traitement est en cours, ainsi que les mesures d’hygiène à suivre avant l’intervention. 

Les résultats de la prise de sang préopératoire sont vérifiés (coagulation et paramètres de base).

Pose de prothèses mammaires en vue d’augmenter le volume des seins

Le jour de l’intervention, notre patiente est accueillie en la clinique à 7h40. Conduite dans sa chambre, elle y enfile les vêtements prévus pour l’opération. Le chirurgien passe pour apposer sur sa poitrine les dessins préopératoires.

L’augmentation mammaire par prothèses est une intervention qui dure 1h15 environ. Après l’intervention, la patiente est placée en salle de réveil. Quand elle est bien réveillée et ne présente aucune douleur importante, la patiente est ensuite raccompagnée jusqu’à sa chambre. Une collation et puis un repas sont prévus pour redonner de l’énergie à notre patiente. Avant de la libérer, l’équipe médicale s’assure qu’elle remplisse les conditions de sortie. Une fiche avec des consignes postopératoires et un numéro à appeler en cas de besoin sont fournis.

Soins postopératoires après l’intervention mammaire

Notre patiente suit le parcours de soins postopératoires classique dans le cas d’une augmentation mammaire. Notre patiente revoit le chirurgien 5 jours puis 10 jours après l’intervention afin de changer les pansements et suivre l’évolution clinique. Elle a entretemps repris son travail (une semaine après l’opération dans son cas, son emploi n’étant pas physique).  Tout se passant pour le mieux, notre patiente revient à la clinique trois mois après l’intervention. Ce délai est nécessaire pour que disparaissent les gonflements et tensions postopératoires habituels. Le résultat est finalisé 2-3 mois après l’opération.

Vous souhaitez vous aussi augmenter et embellir votre poitrine ? Contactez le chirurgien Sébastien Tourbach en sa clinique de Tournai pour une consultation.